Isolation

Dans une démarche tenant compte de considérations environnementales, l'isolation est bien évidemment un point important.
Non seulement parce qu'elle permet de réduire les pertes d'énergie en période de chauffage et aussi de contribuer à maintenir les habitats à des températures acceptables en été en évitant ainsi d'avoir recours à des systèmes de climatisation extrêmement énergivore.

Mon point de vue est que si déjà il est souhaité de réduire les déperditions de façon à contribuer positivement à l'état de la planète, il me semble qu'il est également très important de choisir un type d'isolant éco-responsable performant mais également non dommageable pour la santé des occupants.
A ce titre, j'écarte donc d'emblée tous les produits qui sont à base de pétrole (Roofmate, Polystyrène, Polyuréthane, etc...).

Idem pour les produits tels les laines de verre ou de roche quand on sait qu'ils sont irritant quand bien même aujourd'hui ils sont présentés comme ayant évolué (ce qui est vrai), mais cette évolution n'améliore en rien les caractéristiques d'origine, à savoir qu'une très mince fibre qu'elle soit de roche ou de verre représentera toujours un risque pour nos poumons si elle devait être présente sous forme de poussière volatile.
Par ailleurs, pour produire ces isolants, une quantité d'énergie importante est nécessaire, puisqu'il faut d'abord amener du verre ou des roches à l'état de fusion et ensuite passer la pâte dans des filières. Tout ce processus a un coût en énergie important, souvent fossile.

 

En résumé, les isolants qui à mon sens méritent notre intérêt, sont des isolants qui présentent

  • Un bilan carbone faible

  • Qui ne sont pas irritant ou dommageable pour la santé

  • Sont faciles à mettre en œuvre


Dans l'ordre je privilégie

  • la laine de chanvre et la chènevotte (le chanvre de plus est une plante résistante qui se passe très bien de pesticides)

  • le coton

  • Les laines ou panneaux de fibre de bois (dans un certaine mesure seulement, car il faut pouvoir s'assurer  que le bois d'origine n'ait pas déjà été utilisé et donc un produit final réalisé à partir de bois de recyclage, car il sera impossible de s'assurer que ce bois d'origine n'aura pas déjà été traité avec un produit qui probablement sera dommageable pour la santé)


Nota: La Ouate de cellulose ne figure pas dans la liste ci dessus, car elle provient généralement du recyclage des vieux journaux.

Pour ceux qui se sont convaincus de l’imprégnation potentielle de toute chose, ces journaux véhiculent de l'information souvent catastrophiste, négative, stressante et cette énergie se retrouvera dans la ouate de cellulose qui sera utilisé pour votre isolation.

Nota 2: L'isolation est quasi toujours associée à l'idée de maintenir en température. Dans mon esprit l'isolation phonique est tout aussi importante. A ce titre, isoler les entre sols avec de la laine de verre est un non sens, car si le déphasage thermique sera évidement meilleur que sans isolation du tout, qu'en sera t'il du confort acoustique des occupants de l'étage inférieur?

A mon sens, pour les entre sols, les meilleurs produits 'isolant thermique et phonique' restent la chènevotte utilisée en béton de chanvre ou encore le liège concassé.

 

Vous trouverez ci dessous le lien vers le site d'AlsaBrico qui est une très bonne adresse, ainsi que vers celui de la coopérative CAVAC.

AlsaBrico Home

AlsaBrico Isolation chanvre

Coopérative CAVAC (BioFib)