Constructions Anciennes

Conseil en Renovation de Bâti Ancien

Entreprendre la restauration d'un bâtiment ancien nécessite une approche très différente de la construction / rénovation d'un bâtiment récent.

Il faut déjà commencer par admettre qu'un tel chantier pourra réserver des surprises, gardant à l'idée que cette possibilité vaut aussi pour une personne déjà bien expérimentée. Dans tous les cas, limiter le risque d'explosion des coûts passe par une analyse faite par une personne ou une société expérimentées, dont le cœur de métier est le bâtiment ancien.

Entreprendre une restauration sans formation, sans aucune expérience, sans le conseil adéquat, c'est s'exposer au risque d'explosion des coûts, voire pire, s'exposer au risque de finir dans le découragement ou dans l’écœurement tellement le chantier excessivement idéalisé se sera transformé en un gouffre chronophage et financier.

 

Il faut savoir que d'une manière générale, les architectes (sauf exception) ne sont pas formés au bâti ancien, ils sont très rapidement perdus lorsque confrontés à de vieux matériaux, et sauf exception, le résultat sera un mélange dysharmonieux de matériaux anciens non respectés dans ce qu'ils comportent de noble et de matériaux modernes qui vont contribuer à transformer le ressenti,  quand ils ne vont pas carrément jouer contre le peu de ce qui aura été conservé par les caractéristiques mécaniques des matériaux actuels inadaptées à celles des matériaux anciens..

 

Soyons objectif, tous les matériaux actuels ne sont pas inintéressants, mais conserver une façade ancienne pour ses pans de bois et vider l’intérieur et le reconstruire intégralement en béton banché et vibré ne permettra pas de garder au bâtiment le coté chaleureux qu'il dégageait à l'achat. De plus, il y a de forte chances que la façade en pan de bois dont l’intérêt, outre le coté esthétique et ancien, était sa souplesse par exemple, souffre de la rigidité de la construction à l'arrière, à laquelle on n'aura pas manqué de la fixer.

 

Un autre problème, est que les sociétés de rénovation ont souvent mauvaise presse (travail bâclé, superficiel, avec pour seul objectif de garder et de valoriser a bon compte l'image du 'vieux' mais sans rénovation de fond et en utilisant des matériaux 'modernes' en totale dysharmonie avec les matériaux anciens ou naturels). C'est décourageant.
D'un autre coté, les sociétés, s'il en existe, qui soient vraiment spécialisées dans la rénovation d'ancien et ayant pignon sur rue (travaillant sous le contrôle des ABF) sont souvent inabordables. C'est également décourageant.
De plus, il ressort de mon expérience, que les amateurs de bâti ancien et portés par l'idée d'une belle rénovation, manquent très souvent de connaissances, de compétence dans les spécialités requises, et pour certains ne disposent que d'un budget très limité.

On pourra donc résumer mon travail en trois volets indépendants, mais qui peuvent évidement se combiner.

Pour ceux qui envisagent une rénovation mais pas en auto construction/rénovation:

Analyse de l'état (en surface),

Au delà de l'analyse superficielle, évaluation des scénarios possibles en fonction des cas connus et propres aux bâtis anciens,

Conseil quant aux méthodes,

Conseil quant aux matériaux,

Evaluation des couts/durée prévisionnelle,

Réalisation de plans en 3D,

Conseil quant aux sociétés capables de réaliser de tels travaux,

Assistance pour la rédaction des documents relatifs aux demandes d'autorisation,

etc...

Pour ceux qui souhaitent entreprendre une rénovation en auto construction et maitrisant certaines techniques;

En plus de certains points évoqués ci dessus,

Conseil quant aux techniques les plus adaptées à l'auto construction,

Accompagnement du chantier

Pour ceux qui souhaitent entreprendre une rénovation en auto construction mais qui n'ont pas de connaissance dans les techniques requises;

En plus de certains points évoqués ci dessus,

Formations aux techniques choisies

Il va de soi, qu'en tant que géobiologue, tous ces conseils seront prodigués en tenant compte de l'approche décrite dans la rubrique 'Géobiologie'